A propos de l’Ardèche

Pourquoi L’Ardèche

Même parmi les Français, ce département est réputé pour être « en dehors des sentiers battus ». Il est aussi très connu des touristes locaux et européens qui aiment sa campagne magnifique et incroyablement variée, sa cuisine savoureuse, souvent biologique, ses habitants aimables et chaleureux.

L’histoire de l’Ardèche commence à la préhistoire comme en attestent les nombreuses grottes situées principalement sur les bords de la rivière Ardèche, dont la mondialement connue et unique Grotte Chauvet decouverte en 1994 qui pose actuellement sa candidature au Patrimoine Mondial de l’UNESCO compte tenu de l’ exceptionel état de conservation des peintures de plus de 32 000 ans. L’Ardèche est le département qui possède le plus de rivière au km carré et aussi le plus grand nombre d’eaux de 1ère catégorie, signe d’une nature préservée qui fait le bonheur des pécheurs et baigneurs. Chacune des principales rivières (l’Ardèche, l’Ibie, le Chassezac, la Beaume et l’Eyrieux) sont parsemées de rapides et de canyons monumentaux. Ces régions parfois montagneuses ont joué un rôle important lors de plusieurs conflits, notamment ceux opposant les catholiques et les protestants. Ainsi, que ce soit en arpentant ses campagnes, ou en explorant ses sites médiévaux, ce voyage d’étude permettra aux participants de revivre de nombreux évènements historiques.

Cette région a subit un phénomène de dés-industrialisation et donc la perte d’un grand nombre d’emplois. Auparavant, d’importantes sociétés fournissaient du travail dans le domaine du textile et de la soie. Des lors les Ardéchois durent s’adapter et se convertir au tourisme. Par exemple, grâce à ses rivières extraordinaires, le département a su attirer les kayakistes du monde entier.

L’agriculture est un secteur important pour la région. Ainsi, 50% de la population du département vit en zone rurale, en comparaison des 75% des Français qui vivent en ville.
L’Ardèche est spécialement connue pour le nombre croissant d’exploitations, de fermes, de coopératives et d’associations « biologiques » ou impliquées dans l’économie verte. Cette tendance, en forte hausse, est due à l’augmentation du nombre de marchés BIO hebdomadaires ou plus, et ce dans chaque ville suffisamment peuplée. L’Ardèche a été élue le premier département écologique de France en 2009 par le magazine “La Vie.” On y trouve aussi 27 sites classés pour Natura 2000, réseau européen de sites écologiques dont les deux objectifs sont : préserver la diversité biologique et valoriser le patrimoine naturel des territoires.

Des gorges de l’Ardèche aux châteaux d’Aubenas et de Vogüé, de l’éco-tourisme à l’éco-construction, ce voyage d’étude proposera non seulement des sites parmi les plus beaux de France mais il engagera aussi les participants dans une discussion/ découverte/réflexion sur le thème fédérateur de « prendre soin des ressources naturelles. »