Nos recettes

IMG_7652
« Le cousina »
C’est un potage Ardéchois à base de châtaignes…
– trois oignons piqués chacun de 5 clous de girofle
– 1 kg de châtaignes séchées
– 5 cuillères à soupe de farine de châtaigne
– 1 cuillère à soupe de farine de blé
– 4 feuilles de laurier vert
– 500 grammes de pruneaux dénoyautés
– 300 grammes de lardons finement coupés (dans ma recette)
– un demi-litre de crème liquide
sel, poivre et muscade
Cuire les châtaignes départ eau froide avec les oignons pendant deux heures / Blanchir les lardons / Réaliser l’élément de liaison avec la crème liquide et les farines en mélangeant avec un fouet / Au bout de 2 heures de cuisson ajouter les pruneaux, mijoter 15 minutes / ajouter l’élément de liaison, assaisonner et servir bien chaud. Bon appétit…
12657938_844024195720365_8459941054862781502_o
La crique Ardéchoise de « Mamie Louisette »
pour 4 personnes :
 1 kg de grosses pommes de terre qu’il faudra râper patiemment jusqu’aux bouts des doigts à l’aide d’une vraie râpe à crique ! 3 jolies gousses d’ail dégermées râpées également dans la pulpe de pomme de terre obtenue. Ajouter un œuf ou deux selon si la pulpe est très humide ou non en fait. Une cuillère à soupe de farine ou de Maïzena pour assurer la liaison donc la tenue de la crique. J’ajoute du persil haché grossièrement ou de la ciboulette ciselée. Un peu de poivre moulu, gris, blanc ou noir peu importe, pas de sel pour le moment car il viendra en fin de cuisson. Pour la cuisson l’idéal serait sur un feu de genêts bien secs (appelé aussi balais). Sinon par défaut mais cela n’aura pas la même saveur sur le feux vif d’une cuisinière, dans une poêle ronde avec une bonne dose d’huile de tournesol bien chaude. (1/2 cm d’épaisseur, ah oui quand même !) Verser à l’aide d’une louche l’appareil à crique afin de réaliser une galette de 1 cm d’épaisseur. Frire des deux côtés sans hésiter de bien colorer ! Le point délicat si ce n’est le plus dangereux est de réussir à retourner cette galette sans se brûler, sans casser la galette et sans gicler partout… Mon astuce : Lorsque la première face est cuite, je vide l’excédent d’huile dans un bol, je saute ma crique comme une crêpe (attention tout de même car c’est un peu plus lourd) et je remet l’huile voir même en rajoute un peu ! Eh oui désolé pour les adeptes de la cuisine diététique mais là ça ne va pas le faire je vous l’accorde… Faire glisser sur un pat rond plat de service, éponger soigneusement et saler la jolie crique Ardéchoise que vous dégusterez le plus simplement possible avec un bon pain de campagne, quelques tranches d’excellent saucisson pays des salaisons Marion de St Martial et une bonne petite salade verte. Accompagner ce repas d’un coteaux du Vivarais rouge léger… Voir un Mas de Bagnols, cuvée Pauline ou Marjorie de Vinezac. Bon appétit…